Rechercher
  • Mister Flam

Une Âme Fifty

Alain Souchon est né Alain Kienast, du nom de son père officiel. Il reprend, pendant sa jeunesse, le nom de son père biologique, amant puis second mari de sa mère ! Ce dernier meurt dans un accident de la route alors qu’Alain Souchon n’est âgé que de 14 ans.



En 1971, il se marie avec Françoise. Leur fils Pierre Souchon forme un groupe, plus tard, avec Julien, le fils de Laurent Voulzy. Leur second fils Charles se lance aussi dans le milieu artistique. Alain Souchon rencontre Laurent Voulzy, en 1974, après avoir écumé quelques petites salles parisiennes. Les deux musiciens deviennent inséparables, amis et complices aussi bien dans la vie privée que le domaine artistique.


Avec son style reconnaissable, très saccadé et rythmique, Alain Souchon devient un chanteur populaire avec « J’ai 10 ans », « Bidon », « Jamais content »… De plus en plus mélancoliques, ses albums « Toto 30 ans, rien que du malheur… » et « Rame » sont des succès. En 1993, « C’est déjà ça » est son plus gros succès commercial avec « Foule sentimentale » et « L’Amour à la machine ».



En 2011, Alain Souchon sort « A cause d’elles », une reprise des comptines de son enfance. Parallèlement à sa carrière de chanteur, il apparaît au cinéma. Son rôle le plus connu reste celui dans « L’Eté meurtrier », en 1983, avec Isabelle Adjani, qu’il avait déjà cotoyée l’année précédente dans « Tout feu, tout flamme ».


Le 14 février 2020, il remporte la Victoire de la musique de l'album de l'année, pour Âmes Fifties.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout